«

»

Mai 05 2016

Imprimer ce Article

L’expérience de la boîte à livres

Tout commence lors d’un séjour dans le sud de la France, quelques jours de repos après un début d’année agité, à quelques pas de la mer, au cœur de paysages magnifiques.

Dans la beauté paisible de l’aube, allant chercher à pied le pain jusqu’au petit port de pêche, j’accroche mon regard sur une boîte à livres.Si vous ne connaissez pas le principe, il s’agit d’un endroit (une boîte, quelques étagères, un meuble  bibliothèque…) où vous pouvez laisser un ou plusieurs des livres que vous avez aimé, et en emprunter d’autres, gratuitement, simplement. Vous venez, vous déposez, vous vous servez. En vacances notamment, plus de risque de pénurie de lecture, sous réserve évidemment que la boîte, au contenu aléatoire et fluctuant, soit approvisionnée dans vos genres de prédilection.

Je pars rarement sans quelques exemplaires d’Un dollar le baril, mon deuxième roman, dont vous savez à présent que l’éditeur (papier) a déposé le bilan à l’automne dernier. J’ai donc laissé le lendemain, à l’attention du hasard et de lectrices et de lecteurs simplement informés sur ma page Facebook, un exemplaire dédicacé du roman, à l’attention de l’inconnu(e) qui aura eu l’œil affûté, le bon goût et la main heureuse (au moins de mon point de vue).

Peut-être faudrait-il quelques mois pour qu’il trouve preneur, revienne et reparte, plusieurs fois de mains en mains, de plage en plage, plaise ou déplaise, mais vive.

Et voici que trois semaines plus tard, à la faveur d’une affluence inhabituelle sur ce site, en provenance d’une adresse inconnue, je découvre un retour de lecture peu commun dans la forme… que je vous laisse apprécier autant que j’ai pu le faire. Merci à Moluk de partager son enthousiasme de si belle façon.

L’expérience sera donc renouvelée, ailleurs, sans garantie du même succès, mais peu importe. Et si en attendant vous voulez lire Un dollar le baril vous aussi, vous pouvez soit le trouver en version numérique, chez Numeriklivres, dans toutes les librairies en ligne. Pour la version papier, elle est encore indisponible pour quelques temps : la seule solution que je peux vous proposer dans l’immédiat consiste à me commander directement l’œuvre, jusqu’à ce qu’une nouvelle édition largement disponible en librairie voie le jour.

A très bientôt, (et merci à toutes celles et à tous ceux qui ont pensé à mon anniversaire hier !)

Lien Permanent pour cet article : http://christopherselac.com/lexperience-de-la-boite-a-livres/

Ce billet vous a plu ? Laissez un commentaire !

%d blogueurs aiment cette page :