De loin en loin (2)

  Ne me cherchez pas. Je suis dans l’absence. L’été finalement n’est venu qu’en septembre. Avec un nouveau rythme. Avec des promesses. Avec des projets. Tempus fugit. Pour l’instant, celui de l’écriture est phagocyté par tout ce qui s’installe, paradoxalement par et pour l’écriture. L’affaire de quelques semaines seulement, l’impatience Lire la suite…