«

»

Sep 14 2015

Imprimer ce Article

Vous entrez en zone de turbulences…

Solar Eclipse 2015, par Tim HaynesQuelques nouvelles, en cette rentrée chargée, après un été animé – mais pas forcément sur le plan littéraire. Je vous avais laissé mi-juin, avec un manuscrit bien peu littéraire envoyé à l’éditeur, cette fameuse commande de début d’année.

Le résultat, « Réussir l’épreuve de note de synthèse en 10 étapes« , après deux relectures et peu de corrections, sortira en librairie le 23 septembre prochain (premier jour de l’automne), sous mon nom véritable. L’accueil de l’équipe éditoriale a été très enthousiaste, il faut espérer que celui des lectrices et lecteurs le sera tout autant.

Je vous livre le 4ème de couverture, même si je suppose que peu d’entre vous seront intéressés :

Couv Reussir epreuve note synthese.indd
Réussir l’épreuve de note de synthèse en 10 étapes

Présente dans la plupart des concours et examens de catégories B et A, l’épreuve de note de synthèse nécessite une parfaite maîtrise des exigences de l’épreuve ainsi que l’acquisition d’une méthodologie solide et efficace.

Simple, pratique et pragmatique, cette méthodologie, enrichie de schémas qui en illustrent les étapes essentielles, s’adresse à tous, et permet notamment d’améliorer sa gestion du temps lors de l’épreuve.

Dans cet ouvrage, l’épreuve est présentée en 10 étapes (…)

Pour chacune de ces étapes, l’auteur, spécialiste de la préparation aux concours administratifs, vous accompagne et vous aide à adopter les bonnes stratégies et des astuces pour gagner du temps, pour mieux vous organiser afin d’éviter les pièges inhérents à ce type d’épreuves et de réussir au mieux le jour du concours.

(ISBN : 9782759031283)

 

En attendant de remettre le couvert sur un autre ouvrage de ce type en début d’année 2016, je vais m’efforcer, et encore plus à partir de fin septembre, de boucler le troisième roman policier. Adopter un personnage « point de vue » unique, en l’occurrence Désirée Martin, au centre des amants du marais,  change mes habitudes de narrateur omniscient. Le récit se construit nécessairement de façon complètement différente. Il y a encore beaucoup à écrire, et ensuite encore beaucoup à peaufiner aussi pour que le résultat soit à la hauteur de mes attentes. L’hiver sera donc studieux.

Peu de rencontres avec vous au cours des prochains mois. Je suis moins présent sur Twitter et Facebook qu’auparavant (j’ai même enlevé les applications du téléphone). Pourquoi ? Très sincèrement, j’ai de plus en plus de mal à être partout. L’écrivain qui doit assurer sa subsistance et celle de sa famille avec un véritable emploi, parfois plus qu’alimentaire, remplir son rôle de chef de famille, trouver le temps d’écrire ses livres, d’en faire la promotion (en complément ou en substitution de l’éditeur), et d’être en plus un « auteur social« , en interaction avec sa communauté virtuelle d’amis – écrivains, écrivants, lecteurs et lectrices – sur une tripotée de sites… L’animal ne doit pas dormir beaucoup, peine à se concentrer, et finit sans doute par se détourner de l’essentiel… Un recentrage était nécessaire, ce qui explique aussi la fréquence, aléatoire et plus espacée, des billets sur ce blog (bien loin de mes résolutions de début d’année, mais vous n’imaginez pas à quel point le début d’année me paraît lointain à de nombreux points de vue).

Mes apparitions réelles se font également plus rares. La dernière de l’année aura lieu vendredi 6 novembre de 18h30 à 20h, à la bibliothèque des Gibjoncs de Bourges, pour une rencontre débat que j’animerai autour du thème : « Ecriture papier & écritures numériques : quelles différences ?« . Un exercice inédit pour moi dans un tel cadre… Je vous donnerai de plus amples détails dans les semaines qui viennent, à mesure de la préparation de ce rendez-vous…

Voici pour ce point de rentrée, cette petite zone de turbulences… Et promis, je n’attends pas deux mois pour revenir vers vous la prochaine fois. Merci pour votre patience.

Lien Permanent pour cet article : http://christopherselac.com/vous-entrez-en-zone-de-turbulences/

Ce billet vous a plu ? Laissez un commentaire !

%d blogueurs aiment cette page :