Archives de l’étiquette : ville

Sep 18 2012

Sur l’autre rive (échange avec Michel Brosseau, septembre 2012)

Pour ces vases de septembre, nous partions l’un et l’autre d’un fait divers réel, récent, et nous avons chacun rédigé une fiction. Ce texte a été initialement publié le 7 septembre 2012 sur le blog de Michel Brosseau à chat perché, à cette adresse.

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://christopherselac.com/sur-lautre-rive-echange-avec-michel-brosseau-septembre-2012/

Sep 07 2012

Jusqu’à ce point de convergence, par Michel Brosseau

Vase communicant un peu particulier : j’accueille Michel Brosseau, auteur de polars, et quasi voisin. Autant de points de convergence pour un échange de textes l’un chez l’autre, comme il est de tradition le premier vendredi de chaque mois. C’est donc à chat perché, chez lui, que vous trouverez Sur l’autre rive, le pendant de son texte qu’il m’a fait l’honneur et le plaisir de déposer ici.

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://christopherselac.com/jusqua-ce-point-de-convergence-par-michel-brosseau/

Août 18 2012

Le Passage (échange avec Danielle Masson, août 2012)

le-tunnel-qui-fait-peur-quand-on-est-gamin, par Yohann Legrand

Ce vendredi d’août, j’ai échangé avec Danielle Masson, à partir d’une question pleine de poésie, tirée d’un album de Christine Beigel et Clotilde Perrin J’ai mis du sable dans mon cartable : pourquoi habites-tu plus loin qu’à pied ? Un texte initialement publié sur son espace, Jetons l’Encre !

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://christopherselac.com/le-passage-echange-avec-danielle-masson-aout-2012/

Oct 18 2011

Oloé champêtre (échange avec Anne Savelli, octobre 2011)

Imitation d’Oloé pour le vase communicant d’octobre 2011, un texte publié initialement sur le blog d’Anne Savelli, Fenêtres open space.

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://christopherselac.com/oloe-champetre-echange-avec-anne-savelli-octobre-2011/

Fév 10 2011

Un poème, un grand trouble, une prémonition ?

Parmi mes tourments d’écrivain – ne serait-ce pas une des raisons refoulées de mon abandon de la poésie ? -, le poème que je vous invite à découvrir ci-après, et écrit en 1997, occupe une place tout à fait particulière. Comme beaucoup d’adolescents, nous avions mes soeurs et moi, des posters tapissés sur le mur …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://christopherselac.com/528/

Nov 18 2010

Départ

Dans les chemises grises où se mourrait l’ennui
Aux souliers de béton et leurs lacets de pluie
J’avais erré jadis sur ces trottoirs immondes
Dans les artères rouillées d’une ville inféconde

A la beauté subtile de ces géants de pierre
Qui me paraissaient froids et repoussants hier
De ces …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://christopherselac.com/depart/

%d blogueurs aiment cette page :