Archives de l’étiquette : séparation

Fév 07 2014

Fratrie, par Philippe Aigrain

C’est au moment où je rédige ces lignes que je découvre (un peu honteux) l’activité professionnelle et le parcours de Philippe Aigrain (@balaitous), partenaire des Vases Communicants de ce mois de février, et nos nombreuses intersections. L’envie d’échanger avec lui venait jusqu’à présent plutôt de son atelier de bricolage littéraire (après la grande menuiserie de Nolween Euzen, c’est un début d’année à thème !) et de quelques tweets croisés, et comme elle était partagée… D’un même point de départ, relater un fait divers, chacun porté par une envie – ou par une obsession, nous vous proposons donc deux explorations très différentes, Philippe avec Fratrie, ci-dessous, et moi, dans son atelier de bricolage avec Patrons de café amers d’avoir servi à boire.

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://christopherselac.com/fratrie-par-philippe-aigrain/

Avr 17 2013

La déliaison (échange avec Eric Dubois, avril 2013)

 

Ils n’auront laissé finalement que les corps. Sans doute avaient-ils déjà trop pris. Sans doute ne contrôlaient-ils plus la situation, peut-être étaient-ils allés trop loin. Ils ne leur ont laissé finalement que leurs corps. Quelque part en limite des zones interdites. Pris au piège d’une impasse à ciel ouvert, un camp de …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://christopherselac.com/la-deliaison-echange-avec-eric-dubois-avril-2013/

Fév 21 2013

Quai n°4 (échange avec Christine Leininger, février 2013)

Autour du rail, des gares, des trains… Voici le texte offert à Christine Leininger à l’occasion des Vases Communicants de février 2013, en échange de ses instants du rail, paru le 1er février et que vous pouvez retrouver dans les vases reçus.

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://christopherselac.com/quai-n4-echange-avec-christine-leininger-fevrier-2013/

Déc 21 2012

Nos aversions communes

Les dernières mélodies mourront sans doute
Entre quelques soupirs une nuit du mois d’août
Nous laissant divertir sous un quartier de lune
De souvenirs inédits et d’aversions communes

 

Aveugles aux yeux bouffis de n’avoir point dormi
Le matin a surpris ces vieilles rêveries
Mais les nuits sont trop …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : http://christopherselac.com/nos-aversions-communes/

%d blogueurs aiment cette page :