«

»

Jan 22 2013

Imprimer ce Article

Contretemps

L’hiver aura marqué la fin de la semaine dernière et une partie du week-end avec une belle et grande offensive, rendant les déplacements hasardeux.

A la belle pagaille, finalement habituelle, s’ajoute une conséquence finalement inattendue : l’imprimeur n’a pas pu livrer les exemplaires d’Un dollar de baril à l’éditeur !

Résultat des courses : la date de sortie est repoussée d’une semaine, soit le 28 janvier au lieu du 21.

Côté numérique, c’est une autre tempête qui repousse légèrement la sortie : celles de début d’année, traditionnelle, quand l’exercice précédent est terminé et qu’il faut réaliser les états annuels de vente afin de rémunérer les auteurs, et une avalanche de parution qui ont occupé les équipes.

Finalement, quelles que soient les raisons, mes deux éditeurs vont rester étonnamment synchrones…

Lien Permanent pour cet article : http://christopherselac.com/contretemps/

(2 commentaires)

  1. erika

    Le temps va passer très vite maintenant…
    Fêtez bien l’événement, Christophe!
    Bien cordialement,
    Erika

  2. Christopher Selac

    Merci Erika !:Une semaine, de toute façon, passe généralement très vite !

Ce billet vous a plu ? Laissez un commentaire !

%d blogueurs aiment cette page :