«

»

Mar 07 2014

Imprimer ce Article

Contrainte du prisonnier, par Camille Philibert-Rossignol

Ce doit être mon troisième échange avec Camille, à l’occasion des Vases Communicants, rendez-vous incontournable du premier vendredi mois… Est-il utile de redire mon plaisir d’accueillir cette oulipienne (ce qui l’amène d’ailleurs à Bourges chaque année) ? Et donc de découvrir aujourd’hui cette contrainte du prisonnier, cependant qu’elle m’accueille sur son site, pour Tempêtes hivernales.

 

2105755797_dd3a321f9a_n

 

ma maman a une menace rare
même une menace sans rires
mais si, sévères menaces
comme ciseaux, vomir ou mourir

s’amener à mare
s’asseoir ras sur caisse
ainsi va ma vie, ainsi masse ma maman
vois mon armoire, cire mon armoire ce soir
ouvrir et oser en ami
oui, ose sans carême
avec nuées moirées
va, ami aux émois, va vroum vroum
va, non mou, non naze, mais maxi
va sans casse ou sans menace
ris ami, vois mon rire

sa mama a un minois nu
un minois à se marrer
comme une saucisse massive
une arme sans misères
sa mama va ainsi

Crédit photo : fdecomite

Lien Permanent pour cet article : http://christopherselac.com/contrainte-du-prisonnier-par-camille-philibert-rossignol/

(2 commentaires)

  1. François Bonneau

    coucou,
    mes amis, ça m’a amusé, ces impressions noires, ici. encore ! vive vous !

  2. François Bonneau

    (ouch, j’aurais dû me relire, contrainte foirée !! précipitation… bref, joli coup quand même !)

Ce billet vous a plu ? Laissez un commentaire !

%d blogueurs aiment cette page :